KENYA

Rythme de vie

Artisanat

Vous trouverez un large choix en termes de souvenirs ! Des makondes (sculpture), des pierres de savon, des bibelots en bois, des souvenirs Massaïs, des sarongs africains, des pierres précieuses et des cotonnades africaines… Sans oublier un peu d’artisanat arabe également. Les demoiselles seront ravies de découvrir les kiondos, sac fourre-tout fabriqué localement !

Gastronomie

La spécialité nationale ce sont les plats consistant et peu chers, ne vous attendez pas à énormément de variété, vous risquerez d’être déçu… La viande est symbole de richesse, elle n’apparaît donc qu’en petite proportions dans les plats locaux. Le mouton et la chèvre sont les grandes favorites ! Goûter au Nama Choma, morceaux de chèvre cuit au barbecue et servis avec du maïs ou des bananes plantains. Si cela ne vous convainc pas, il reste encore le karanga (ragoût) et les mishakiki (brochetttes). Les végétariens pourront se rabattre sur l’ugali (porridge local), l’irio kikuyu et sur le mukimo ou le sukuma. Dans la rue, le long des trottoirs on trouve de nombreux vendeurs de douceurs locales ! N’hésiter pas à vous laisser tenter.

Pourboire

Concernant les pourboires, ils sont aux alentours de 5 à 10 %. Pour les chauffeurs, les guides et les cuisiniers lors des safaris, il faut compter 4 euros par jour.

Festivités

Les Kenyans célèbrent de nombreuses fêtes religieuses et culturelles. La musique, la nourriture, la danse font parties des choses que l’on fête allègrement. En mars on fête le festival de l’Art à Nairobi ; à Maralal on organise des courses de chameaux et à Mombasa on célèbre la culture locale en regroupant artistes, danseurs et musiciens. Par ailleurs, comme la population se partage en de nombreuses religions différentes on fête Pâques mais aussi Eid al-Fitr pour la fin du ramadan, etc.

A savoir...

Les Kenyans sont des grands superstitieux ! Ce sont aussi des personnes réservées se méfiants des étrangers. Essayer de ne pas les choquer avec votre garde robe européenne et abstenez-vous de porter des shorts ou d’autres vêtements peu couvrants.

Sur place vous verrez que, bien qu’en ville les normes anglaises prévalent, à la campagne on les oublie totalement ! Les droits de la femme ne sont qu’une grande fiction et bien qu’à l’ouest les femmes commencent à s’organiser, il faudra attendre des années avant de voir des changements concrets !
Site développé par www.ds2jl-informatique.fr