COSTA RICA

Le pays en bref

« ¡ Pura Vida ! », cette expression fétiche du Costa Rica est celle qui décrit le mieux ce pays qui déborde de vie sous toutes ses formes. Ce pays bien que vendu comme une destination balnéaire parfaite est tout d’abord un lieu de promenade et de randonnées. La diversité des paysages qui s’est installé sur ce morceau de terre vous laissera indécis quant à l’environnement que vous préférez découvrir. La côte escarpée, les plages couvertes de cocotiers, la jungle, les forêts denses des terres intérieures, les volcans… Si la marche n’est pas votre tasse de thé, il vous reste cependant de nombreuses options ! Comme par exemple le kayak sur les torrents dévalant les pentes de la cordillère et les randonnées à cheval le long du littoral. Les adeptes de plongée et de snorkeling seront également comblés par les innombrables espèces de poissons ayant élu la péninsule d’Osa et l’île de Cano comme leurs lieux de résidence. Les surfeurs ne sauront plus où aller ; Mer des Caraïbes, Océan Pacifique… le choix sera rude !

Histoire

Le Costa Rica commença à être peuplé bien avant l’arrivée des colons. Ces derniers n’arrivèrent que dans les années 1500 suite au débarquement de Christophe Colomb à Puerto Limon. La beauté du territoire leur inspira alors un nom : la Côte Riche. Ce fut Juan Vasquez de Coronado qui, après les vaines tentatives de colonisation de l’empire espagnol (1506 et 1522) parvint en 1563 à installer la première colonie sur les plateaux du centre de l’île.

Cette colonie n’ayant que peu d’intérêt commercial pour la couronne espagnole, son développement ne fut pas aussi violent que celui des autres colonies du continent Américain. Elle se développa à force d’entraide et de travail constant. Les villes se multiplièrent et en 1821 le Costa Rica obtint son indépendance. En effet, les Espagnols après leur défaite au Mexique, déclarèrent l’indépendance de toute l’Amérique Centrale et donc du Costa Rica. Aucune goutte de sang ne fut versée et le pays rejoint ensuite l’Empire Mexicain pendant quelques années. Cela ne dura pas : en 1823 son statut se transforma en province de la République d’Amérique Centrale.

Juan Rafael Mora devint alors président de la province, il fit beaucoup pour la croissance économique et culturelle du Costa Rica. Ce fut également grâce à lui que le Costa Rica parvint à repousser l’invasion américaine menée par William Walker. Le pays dut cependant attendre 1889 pour avoir des élections démocratiques.

Une longue période de paix s’en suivit. Elle ne fut interrompu qu’a peu de reprises, et pour peu de temps. La première fois en 1917 à cause de la prise de pouvoir du général Frederico Tinoco Granado et la seconde quand Rafael Angel Calderon contesta le résultat des élections présidentielles de 1948. Cela se termina en guerre civile, ce fut l’épisode le plus sanglant que le pays ait jamais connu.

Depuis le pays vit dans la paix et prospérité.

Nos voyages

Tous les programmes

Carte d'identité

Intitulé officiel : République du Costa Rica



Superficie : 51 100 km² soit un dixième de la France



Point culminant : Plusieurs chaines de volcans sont présentes sur l’île, mais les plaines restent majoritaires. Le point culminant est le Chirripo Grande à 3820m.



Population : 4 695 952 d’habitants



Capitale: San José



Président de l’Etat : Laura Chincilla





Langues : L’espagnol est la langue officielle mais l’anglais est bien compris et parlé par la population locale.



Décalage horaire : En hiver -7h ; en été -8h



Monnaie : Le colon (CRC) ; 1€ = 657.15 CRC (Juin, 2013)





Religions : La majorité des Costa Ricains sont catholiques ; cependant du à de récentes vagues d’immigration, le protestantisme, le bouddhisme et l’indouisme sont également présentes



Peuples et ethnies : 90% de la population est d’origine européenne et majoritairement originaire d’Espagne. Ceci dit on trouve aujourd’hui de nombreux métis sur l’île du Costa Rica

Site développé par www.ds2jl-informatique.fr